1923 - 1957, à Paris

En 1923 Lev peut donc rejoindre la Métropole grâce à son frère Boris. Il se retrouve donc à Paris avec un peu d'argent.

Dormant sous les ponts, il utilise toutes ses économies pour acheter une voiture et, comme tant d'autres russes blancs réfugiés en France à cette époque, fait le taxi de nuit. Métier fort peu envié, mais qui a l'avantage de payer correctement!

Modèle 'Autocar' Renault de 1920

Il continue à vivre simplement, utilisant le peu d'argent qu'il arrive à mettre de côté pour assouvir son rêve d'enfance: voler! Un baptême de l'air coûte alors environ 600 francs, ce qui correspond à un bon nombre de clients transportés à 1 franc 25 le kilomètre. Mais rien n'y fait, il enchaîne les vols, en tant que passager, et fera jusqu'à 75 baptêmes durant les années qui suivent!

Affiche du Lido, spectacle de 1920

Judith Erika Nord est alors professeur de danse en ville et danseuse vedette au Lido. Née à Kazan, fille d'Alexandre Nord et de Marguerite Schumacher, elle s'est réfugiée à Riga durant la Grande Guerre.

Danseuse, elle est en tournée en France lorsqu'éclate la révolution russe et décide de ne pas retourner au pays.

Nous sommes alors vers la fin des années 20. Ce soir-là, elle appelle un taxi pour rentrer chez elle après le spectacle, et Lev est son conducteur.

Contre toute attente, la vedette et le simple chauffeur uniront leurs destins jusqu'à ce que la mort de Lev les sépare en 1957!

De cette union naîtront quatre enfants (dont un mort en bas âge), Georges et Tamara dans les années 30 et Alexis juste après la guerre.

Le métier de taxi marchera tant et si bien que Lev finira par posséder, en partenariat, quatre voitures et réussira, à force de ténacité, à vivre convenablement. Il sera naturalisé, mais restera toujours russe et gardera un fort accent.

Leur famille s'installera dans un appartement près de Vincennes, au 6ème et c'est également là que leur "quatrième enfant" verra le jour: le Colibri! Mais cela est une autre histoire…

Retour en haut de page
 
Ce site a été réalisé par la famille Leopoldoff avec l'aide de sources privées et de nombreuses archives et témoignages familiaux.
Pour tout contact leo-colibri@bluewin.ch